Publications

Le Théâtre de Lichtenberg a voulu prolonger certaines de ses créations théâtrales par la publication de leur texte.

Deux approches du " théâtre historique "

D'Narreehewler le livreD'Narrehewler

En 1982, le Théâtre de Lichtenberg demande à Pierre Kretz l'écriture et la mise en scène d'une pièce. Pour écrire " D'Narrehewler " (les fous de la colline), l'auteur s'inspire de témoignages collectés par les comédiens parmi les anciens du village. Le spectacle, donné en juillet 83, éclaire de manière décoiffante l'histoire récente de Lichtenberg.

120 pages ; Strasbourg ; BF éditions

La dernière balle le livreUne histoire de Lichtenberg août 1870

Raconter et mettre en scène le bombardement de la forteresse de Lichtenberg par les troupes wurtembergeoises en août 1870, c'est la commande qui a été faite à Paul Sonnendrucker. Cela donne naissance, en 1990, à une fresque en treize tableaux, intitulée " Jusqu'à la dernière balle !, et jouée sur les lieux du drame.

120 pages ; AGM éditions

Deux classiques traduits en alsacien

De Stoffelverein le livreDe StoffelVerein / Les Rustres

En 1991, Pierre Kretz embarque le Théâtre de Lichtenberg dans le projet un peu fou de monter en alsacien la célèbre pièce de Carlo Goldoni " Les Rustres ". Une partie des comédiens de la troupe s'attaque à la traduction et livre quelques mois plus tard un texte qui retrouve en alsacien la vitalité et la truculence qu'avait le texte de Goldoni en dialecte vénitien. La pièce est jouée en juillet 1992.

130 pages ; Strasbourg ; BF éditions ; collection Acte A

De Gitzhals le livreDe Gitzhals L'avare

En 1997 et dans une mise en scène de Pierre Kretz, le Théâtre de Lichtenberg inscrit " L'avare " de Molière à son répertoire, mais en alsacien. La traduction, due à des comédiens de la troupe, bien que fidèle au texte français, donne une saveur toute particulière à ce grand classique. Texte non édité, mais existant sous forme de photocopies

Un château, une troupe, du théâtre