Une envie de cabaret

Après les pages locales du quotidien régional, les pages culture :

DNA du 30 juin 2015

La troupe du Théâtre de Lichtenberg a choisi de se lancer dans le cabaret bilingue, avec une pièce inédite écrite par ses soins sous la direction du metteur en scène Pierre Diependaële, « Salade mixte oder nix ! »

« Nous avons mené beaucoup de projets ensemble. De Molière à Shakespeare en passant par Schiller et Labiche. Et aujourd’hui, c’est l’esprit fantaisie du cabaret qui a séduit les acteurs du Théâtre de Lichtenberg qui ont choisi les textes et les ont traduits », commente le metteur en scène du Théâtre du Marché aux Grains de Bouxwiller, Pierre Diependaële.

Des amateurs aguerris et ouverts
L’homme de théâtre qui s’est installé avec sa compagnie dans le pays de Hanau, dans les années 70, n’en est pas à son premier partenariat avec cette troupe dont l’histoire est mêlée à celle du château éponyme depuis plus de 100 ans. « Ce sont des comédiens amateurs aguerris et ouverts. Je trouve leur choix de vouloir faire du cabaret très audacieux », livre encore Pierre Diependaële.

La partie ne sera pas simple, et le défi n’en est que plus excitant. Seuls quelques-uns d’entre eux ont une petite expérience en la matière. L’an dernier, ils ont présenté deux sketches de Germain Muller, en collaboration avec l’association Cactus, l’école de cabaret alsacien de Roger Siffer. Par contre, leur « Salade mixte oder nix ! » n’utilise pas toutes les ficelles classiques du cabaret.

Tout d’abord, la scène est en plein air, dans un vaste espace de l’enceinte du château de Lichtenberg qui s’impose par la beauté de ses vieilles pierres. Cette scène ouverte va les contraindre à donner de la voix et à accrocher le spectateur. Puis les auteurs des textes transformés en une douzaine de sketches sont français et contemporains : Tardieu, Jean-Michel Ribes, le metteur en scène israélien Hanoch Levin, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, etc. Sélectionnés et traduits en alsacien par les pionniers de la troupe, Doris et Guy Minnerath avec Martine et Clément Rimmely, ils seront surtitrés pour que le public francophone puisse aussi s’amuser et se plonger dans ces jeux de mots où l’absurde rivalise avec le non-sens. Car le fil conducteur du spectacle est le rire, également à travers l’adaptation d’une dizaine de chansons connues et réécrites dans la langue de Hansi que le public sera invité à reprendre en chœur.

Le leitmotiv de l’équipe est « d’apporter quelque chose aux gens, leur faire plaisir », dixit Clément Rimmely. Et partager avec les spectateurs le plaisir qu’ils ont eu à innover en préparant cette « salade mixte », mélange d’auteurs et de langues. Tous les ingrédients du spectacle vivant sont ainsi réunis pour permettre l’accès à la culture pour tous dans ce joli coin des Vosges du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *